Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 08:31

 

On m'avait dit : « à quarante ans, tu verras … C'est le début de la fin, tu vois qu'ça sent le sapin … Alors tu deviens plus sage, plus calme, pour pas te faire péter un boyau de la tête. Pis, tu deviens patient, parce que tu as moins de jus … Tu verras mon ami … Tu verras ... »

 

Et ben, c'est pas vrai du tout !

 

Je viens de m'engager dans le couloir sombre – mais avec des petites lumières rouges sur les cotés – de la quarantaine et ça change rien !

J'ai toujours des envies de mettre des coups de boules à mon prochain, surtout si celui-ci fait montre d'excellence dans la construction de logorrhées ineptes à tendance pernicieusement fascisante.

 

Et la patience ? Ben c'est pas ça non plus …

 

Certes, je ne dépense plus une énergie difficilement gagné dans des conflits de nature quotidienne et sociale. Du type : embrouille de voiture pour doublage intempestif, excitation de plage pour chevauchement de serviette, …

 

Pourtant de nombreux trucs du quotidien me rendent encore complètement hystérique. Des trucs tout simple, tout bête … Et ben moi, ça me Vénerre !!!!

 

Tenez, j'y pense parce qu'il m'a fait le coup toute la matinée … LES PC QUI RAMENT !

 

Il est certain qu'à force d'aller sur des sites que la morale économique réprouve, ça laisse des traces. Et je ne parle pas de sites ou la multiplicité des X est proportionnelle à la dilatation des orifices en photos.

 

Bref, le résultat reste le même : ça rame comme un enculé et ça me rend dingue !!!!!!

Comment ne pas avoir envie de piétiner son Pc quand celui-ci affiche des écrans gris ou/et bleu dès que vous cliquez sur « enter ».

La bave me monte aux lèvres et je pousse des cris de chimère en pleine crise de manque quand mon ordi affiche moins vite que moi, ce que je tape.

 

Alors, je prends, je tape, je fracasse, je laboure, je décortique, je désosse, … Enfin j'y fais mal, quoi … J'en suis à mon 14éme Pc en 2 ans, c'est pénible …

 

Et que dire de la bouilloire !

Ha, la putain de bouilloire, sa mère la pute qui tapine à Tempa Bay* !

 

Comment un être normalement constitué peut rester immobile pendant ce gâchis de minutes. Remplir un de ces bidule me rend barge… Et glouglouglou … une minute …. Glouglouglou … Deux minutes … Glouglouglou … HAAAAAAA !!!!

 

Je craque ! J'en peux plus d'attendre et je fracasse la caftière – théière – bouilloire (rayez la mention inutile) sur le sol dans un rire démoniaque ! Et puis, je la piétine en crachant dessus, parce que faut pas me faire chier !

 

Bref, y'a encore du boulot pour atteindre la résonance transcendantale de mon shi … Ou faut que je consulte …

 

* J'ai choisi ce nom uniquement pour l’assonance ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires