Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 09:35

 

 

Certains jours, il m'arrive de croire que je vie dans une famille normale … Et puis, en fait, non …

 

Ce vendredi vers, approximativement, 12 heures 17, mon fils lisait sagement (si si, ça arrive) une histoire ou Spider-man et Nova bourraient la gueule à tout un tas de cyborg patibulaire. Lilou gambadait joyeusement dans notre mètre carré de jardin.

On se serait cru au paradis des darons …

 

C'est alors que mon téléphone, avec la voix du défunt Lux B*, venait rompre cet enchantement. Mais je ne le savais pas encore.

 

« Allo ? Qui c'est'y qui veux quoi ? », demandais-je.

C'était un collègue de douleur du quotidien … Un père de famille, quoi ! … Il m'appelait au sujet du sport de nos gamins …

 

La discussion allait bon train. Je commençais alors à effectuer mes cercles concentriques comme lorsque les conversation téléphoniques durent.

 

Machinalement, je commençais à observer le lit de Zéphir que nous avions tanké dans la cuisine en attendant que le nouveau arrive dans la journée. Il avait été mis sur le coté pour prendre moins de place.

 

Totalement attentif, j'avais l’œil attiré par un truc cheulou sur la tranche du lit. Continuant mon dialogue, je me rapprochait du truc cheum' et ….. HHHHHAAAARRRRGGGGG !!!!! C'est une collection de crottes de nez !! Des dizaines de micro-boudins verts marrons tout desséchés se rependaient le long du lit.

 

Entre dégoût et sueur froide, je pliais la conversation au plus vite …« Charline ! … Zéphir ! Vous pouvez venir deux minutes siouplet ? ».

 

Je demandais des explications au petit … Bien sûr avec témoin – sa mère – pour ne pas être accusé à tord de maltraitance crottedeunéhic …

 

Découvrant le tableau, ma douce se sauvait dans le jardin pour y vomir son dej' : deux pains au lait, trois cafés et du foie de veau. La réaction était normal à la vue de sa crottonasaphobi …

 

Sous les glouglous gluant en provenance du jardin, je commençais à expliquer à mon fils qu'il devait nettoyer le bordel. Je lui tendais une éponge et zhou …

 

Trente secondes plus tard, il revenait vers moi : « Ayé ! ».

 

Comme on me la fait plus, j'allais valider le nettoyage. Et comme je le pensais, y'avait fouttage de gueule : « tu y retournes ! ». Du coup le gamin se mettait à hurler : « Mais ça part pas !!! J'y arrive pas ! ».

 

Au bout de 25 minutes, 147 « tu y retournes » et quatre litres de larme, le coté de lit était plus ou moins clean … Ouf …

 

Et l'autre coté ? … Quel autre coté ? Me faites pas chié, y'a qu'un coté à un lit !

 

* Chanteur mort de Oiastar

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lolo la catcheuse 14/05/2013 12:20


moi je s'rais toi, je regarderais aussi ...


sous le canapé


sous la table a l'endroit ou il mange


sous sa chaise


sous sa  place dans la bagnole


et dans ses excrements (tu remarqueras que j'ai pas dit "caca"....), parcequ'a cet age la, il les mange aussi


bon appetit ....!!!!!!!

Fred 14/05/2013 12:39



non, il mange pas ... il roule (comme son père ?) ...