Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 17:14

 

 

Depuis toujours, le couché de Lilou a été une guerre : avec des blessures, du sang, des cris et des larmes. Et comme dans tous conflits, il y a des modifications géopolitiques : les frontières bougent !

 

Ces derniers temps, nous avions dû efféctué un replis stratégique afin de ne pas entrer dans l'escalade qui nous conduirait à la guerre thérmonucléaire. Lilou dormait dans le clic-clac dans le salon.

 

Nous avions cédé pour cause de maladies multiples et dans un esprit d'apaisement ... Seulement ce soir, au bout de quinze jours, ça commençait à aller et il fallait commencer à penser sérieusement à se ressaisir afin de regagner sa chambre au plus vite ! Nous étions partis pour le match du siècle : « LILOU !!! Tu restes dans ta chambres !!! ».

 

Après le quotidien bisou du soir, elle lançait classiquement la sérénade du soir. Quoi qu'une petite originalité était à noté dans le côté keupon : « J'veux pô dormir dans ma chambre !!!!!! J'veux pô !!!! Elle est pourrie !!!!! Ma chambre, elle est toute pourrie !!!! Hhhhuuuuuuuaaaarrrghhh !!!!! ».

 

Calmement, j'allais finir ma clope dans la cuisine. Une fois celle-ci fini (5 min), je me décidais pour un petit pipi ... Je trouvais Lilou sur le clic-clac l'air de rien. Afin de ne pas rentrer dans la spirale de l'hystérie, je haussais le ton en disais en minimum. J'agissais surtout. Je la racompagnais et la recouchais : «  Ma chambre, elle est toute pourrie !!!! Hhhhuuuuuuuaaaarrrghhh !!!!! ».

 

Je partais aux toilettes pour y effectuer mon affaire (5 min) ... à mon retour, je trouvais Lilou dans le clic-clac ... on y retournait, conclusion : «  Ma chambre, elle est toute pourrie !!!! Hhhhuuuuuuuaaaarrrghhh !!!!! ».

 

Au bout de 28 raccompagnages sous les hurlements de la petite, je décidais qu'il fallait changer de méthode. Afin d'être cohércitif sans être violent, j'employais la technique du videur de boite à l'entrée de sa chambre. Les bras croisés dans l'encadrement de la porte, je faisais l'oeil du tigre.

 

Comprenant immédiatement la situation, elle s'asseyait dans son lit, croisait les bras et me faisait sa tête de Soupalognon y crouton*. La guerre de tranché venant de commencer.

 

Il fallait que j'attende qu'elle tombe de sommeil avant moi.

 

Le combat fût titanesque :

 

les premières crampres arrivèrent à la douzième heure.

À la vingtième heure, je soulageais mes genoux en m'adossant au chambranle. Afin de ne pas trop rester dans cette position, je me relevais d'un coup de nuque. Peu précis et stone, je manquais de me votrer dans la porte. Il fallait être silencieux (pour le calme) et imposant (pour la flipp).

À la trente-sixième heure, je m'asseyais dans le canapé, face à sa porte de chambre, avant que mon genou droit ne pète.

Passé la quarantième heures, mes yeux piquaient et ma tête dodelinait en permanance ...

 

Et enfin ... Les paupières de Lilou clignottent ... de plus en plus lentement ... ça y est !!! Elle dort ! !!

 

Je me levais chancelant et victorieux ... Il ne me restait plus qu'à me coucher ... Tellement stone ... Sale victoire ...

 

* voir Astérix

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Armelle la sorcière qui se perd dans ses pseudos 19/04/2012 10:27


Ben non, elle est super trop cool! Y'aurait pas des vieux cafards énormes avec les yeux rouges et des grandes dents, des fois, dans sa super trop cool chambre?

Fred 19/04/2012 11:22



Ben c'est la question .... MAIS QU'EST CE QUI LA FAIT FLIPPER ?



Armelle la sorcière qui se perd dans ses pseudos 18/04/2012 22:03


Mais pourquoi elle dit qu'elle est toute pourrie, sa chambre?

Fred 19/04/2012 09:20



ch'ais pô .... tu l'as vu toi ... Elle est pô pourrie ?



Aurore (Farandole 2 Bébé) 18/04/2012 12:09


bonjour je découvre votre blog, beaucoup d'humour dans cet article , ça m'a bien fait rire :) bonne journée

Fred 18/04/2012 12:35



merci