Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 21:13

 

 

Hier midi, comme souvent, ma douce et moi prenions place devant l'ancestral téléviseur familial.

Nous voulions regarder la Nouvelle édition (canal+), notre assiette sur les genoux.

 

Cette émission est notre vice de couple : nous adorons insulter les présentateurs de cette daube et conspuer leurs sujets minables, superficiels et traités sur le net trois jours avant.

 

Les animateurs sont des parodies de mecs de canal* : des parigots branchouilles et méprisant, ricanant comme des connards.

Pour ceux qui ont - comme moi - le fantasme hérité du petit toc-toc**, de cracher sur leur télévision – symbole pour moi de la haine animale et antisociale – je ne saurais trop suggérer de regarder cette merde …

C'est donc devenu un rendez-vous jouissif … Y'a des types qui font du sport, moi je vomi ma haine, de la plus vile des façons, devant un écran. C'est ça ou je tue des vieilles au coupe ongle, dans la rue.

 

Ce jour, j'allais donc vers mon fauteuil rouge en forme de main, le sourire aux lèvres et la pâte fumante à la main. Je me saisissais de la télécommande. Et, m'appuyant sur le pouce de la main du-dit fauteuil, je m'asseyais.

 

Cruitch ! ….

Cruitch ? Qu’était donc cet étrange bruit de chips broyé ? Je posais mon assiette et regardais en dessous.

 

J'y découvrais un faux chat de 4 cm de long en vrai poil de petite fille avec des yeux super flippant de zombie mutant. Il était en position assis, comme une statue en poil.

Enfin, ça c'était sa tronche avant notre rencontre, après, je l'avais fendu sur la moitie du torse, décapité aux 2/3 et fracturé du crane … Une boucherie.

 

Je ricanais du carnage, digne des plus beaux serial killer de ce siècle. Puis, je me rappelais que Lilou était dans sa phase montichadamourkejetrainepartoudamour.

 

Glup …

 

Que faire ! Cacher le corps ? C'est pas joli … Assumer ? C'est chaud ! Ça peut largement générer des heures de larmes pour un chat tout pourri flippant !

En quête de réconfort, je me tournais vers ma douce. Elle était morte de rire, le nez dans son assiette. Instinctivement j'éclatais de rire … Mais ma conscience me re-rattrapais …

Je me voyais pas de pas lui dire et je me voyais pas de lui dire …

 

Charline me suggérais d’abord de faire mine de rien et de le remettre à sa place … C'est bien une femme ça ! Je refusais, bien sur, tout net.

 

Après trois tentatives d'opération chirurgical sur le chat et un maraboutage infructueux, Charline m’empêchais de me suicider et me protégeais en enfermant le grand blessé dans la boite à réparation qu'est bien caché dans le bordel de la cuisine.

 

Ça fait deux jours que je n'arrive plus à me regarder dans une glace ni ma fille dans les yeux ...

 

* Et je sais de quoi je parle !

** La vie est un long fleuve tranquille

Partager cet article

Repost 0

commentaires