Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 14:42

 

 

Ce mercredi soir, ma douce et moi, étions invités aux 78 ans de mon ami JL, que j'ai pas le droit d'en parler, mais que je le fais quand même, comme je suis un aventurier du futur.

 

La nouba était, comme à son habitude, sympathique et peuplée d'inconnus fort conviviaux. Et vazy qu'j'boie un coup, pis t'es qui toi ? … Je surfais de personne en personne conversant plus ou moins longtemps en fonction de l’intérêt.

 

Autour des minuit, une heure, le truchement des chaises musicales fît asseoir mon séant à coté d'une grande meuf, aux yeux sur-maquillés version Manga et au look 80' qui sort du Palace. En plus, elle parlait bizarrement avec une gestuelle fo-folle et ostentatoire.

Tout s'éclairait, quand j'apprenais qu'elle était New Yorkaise ...

 

Toujours curieux, j'entamais la conversation en commençant à lui parler de sa ville, je m’intéressais … Ensuite je m’enquérais de son séjour.

 

Un peu pour faire mon malin et flatter mon ego, je me permettais de traduire les mots en anglais quand elle peinait à trouver en version française.

Puis je m'adonnais à mon sport préféré : faire des vannes en anglais ! Non, c'est vrai, c'est pas facile de faire des blagounettes dans une autre langue que la sienne, et puis ça fait tourner les écrous du cerveau, ça dégrippe le bordel !

 

Elle m'apprenait quelle devait passer par Paris. Je m'empressais de lui dire que je connaissais la capitale comme ma poche et que je l'adorais.

 

Elle profitait de l'occasion pour me demander ce que je lui conseillais. Sans plus de réflexion que ça, je chaussais un stylo et lui gribouillais sur un bout d’enveloppe usagée quelques coins sympa' :

Montmartre, la Villette, la Roquette, Pigalle, Luxembourg et le quartier chinois …

 

Bon, avec ça elle voyait du différent. Elle pouvait aussi faire un comparatif avec New York … Bref, je me foutais pas de sa gueule.

 

Juste après la transmission scripturale, sa copine française (ou pas j'ai jamais bien su), venait la chercher pour aller vers de nouvelles aventures nocturno-marseillaise ...

 

C'est à peu près au même moment que je me rendais compte qu'elle était drôlement amitieuse pour le type d'info que je venais de lui donner. Ouf … Sauvé du malentendu alcoolisé …

 

Elle prenait son manteau et commençait à faire la tournée des bisous, au-revoir …

 

Arrivée à mon niveau, elle me prenait fermement dans ses bras et me remerciait chaleureusement au creux de l'oreille … Je bougeais plus, j'étais tétanisé …

 

Puis, se reculant d'un pas, elle me caressait la joue en me lançant un regard de braise … Glubs …

 

Je tournais les yeux à droite sentant un regard posé sur moi. C'était Charline, les pupilles enflammées, elle me lançait un sourire qui voulait dire : « profite mon coco, … ça va pas durer ... »

 

Deux jours après je ne sais toujours pas si cette séduction involontaire et son apport en terme d'égo, valait la perte de forme ovale de ma tête ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

CIRCE 10/11/2012 03:01


C'est extrèmement sympa de retrouver "Family's Fred"....

Fred 10/11/2012 15:27



merci



CIRCE 10/11/2012 00:18


Un réel plaisir de revenir te lire....Ne change surtout pas ta façon d'écrire ....Prends bien soin de ta Douce et de tes petits n'enfants qui grandissent si vite....Mais n'essaie pas de battre
des records : c'est pas bon pour la santé !.......

Fred 10/11/2012 01:06



C'est sympa de te revoir par ici ...