Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 19:49

 

 

Depuis que nous sommes parents, ma douce et moi, avons de grandes conversations sur l'éducation, le ch'tits n'enfants et pis tout ça ! …

 

Nous sommes d'accord, sur la notion d'autorité qui se doit présente mais pas pesante, entre l’inamovibilité indestructible de l’armoire normande et la flexibilité rebondissante de la danseuse étoile.

 

Pourtant, certains fondamentaux du quotidien sont incontournables. La triple toilette journalière en est un vivant exemple.

 

De plus nous avons des principes.

Toute décision est tranchée, définitive comme la mort ! Tu ne peux et ne dois pas revenir en arrière !

 

Primo, en tant que parent, tu es la vérité à la Socrate. Tu ne peux pas te dédire ! Ce serait sacrilège ! Moïse casse-t-il les tables de la loi ? L’État légifère-t-il à tors et à travers pour créer des lois que l'on annule deux ans plus tard ? … ha, non, ça c'est un mauvais exemple … Bref, …

 

Deuzio, se dédire, c'est ouvrir la boite de Pandore de la décrédibilisation … « Il peut céder ! » Qu'ils se disent. « Si on force, il peut changer d'avis ! » … Alors, c'est la porte ouverte à toute les gouttes d'eaux …

 

Comme pour me démontrer son adhésion totale à ces théories, ma douce me fît une mise en pratique pas plus tard, qu'il y a deux heures …

 

Charline, sortant de la cuisine après la gallop du post-dessert tinanfantal, rentrait dans le salon et beuglait à la cantonade : « à la toilette ! ... »

 

Elle arrivait à la salle de bain, suivie par Lilou qui lui suçait la roue. Elle découvrait que les rehausseurs, permettant aux nains de se laver les main et le museau en toute autonomie, avaient disparus :

 

  • Ben y sont ou les tabourets ? …

  • Moi, je sais, dit Lilou. Viens avec moi …

 

Elle suivait la gamine dans le salon. Les découvrant devant la chambre de ma fille elle les empoignait et allait retourner à la salle de bain.

 

« Non ! », hurlait Lilou. « C'est pas possib' ! C'est le lit de mon mini Tatouille ! »

  • Oui, mais sinon on peut pas faire la toilette sans ça …

  • Non !

  • Ben …

  • Non !

 

Elle laissait glisser 10 longues secondes, puis, avec un naturel déconcertant :

«  Allez, pas de toilette ! … On choisi l'histoire et on va au lit ... ».

 

Je commence à peine à dététaniser ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires