Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 08:48

 

Depuis trois jours, un nouveau venu est arrivé chez les nouveaux venus plus trop nouveaux au bout de cinq ans : un chaton !

 

On pourrait penser qu'à la vue de notre quotidien, rempli de cris, de larmes, de pot de Nutella cassé et de punitions à coup de fouets contaminé à la lèpre, prendre un chaton à la maison équivalait à un auto-ball-trap pédestre**.

 

J'ai conscience de cette problématique … Mais j'ai craqué ! Face à la torture psychologique de ma femme et de mes enfants, j'ai craqué : « Dis ? On prend un chat !  Dis ? On prend un chat !  Dis ? On prend un chat !  Dis ? On prend un chat ! »

 

Alors, oui, j'ai été lâche … J'ai lâché l'affaire quand mon cerveau était devenu une noix desséché par le vent de la lobotomie verbale.

Je m'en veux … C'est ma faute, ma très grande faute… Alors depuis, je fais des offrandes tous les soirs à Vadentachambressandinné (le dieu des darons).

Pour info, pour ce faire, il suffit de brûler « l'équipe » du jour imbibé de bière … Mais je m'égare ...

 

Donc, samedi soir nous avions récupéré le bétail. Les nains étaient en transes. Nous devions établir un périmètre de sécurité autour de la jeune bête. Ils sautaient tellement partout qu'on atteignait – sur le coup des 20h12 – 20h13 – un pic de 18 sur l’échelle de Richter. Malgré tout, nous gérions***.

 

Puis vint l'heure du couché :

Zéphir : « Pika**** dors avec moi !!!!!! »

Lilou : « Non !!!!!!!!! Pika dors avec MOI !!!!! »

Alors tous le monde pleurait (même moi car ces situations me désolent).

 

On arrivait à négocier avec les nains que c'était le chat qui décidait. Nous déposions donc, le chat à équidistance des deux chambres (validé par un huissier de justice certifié : maître Crevure).

 

Et pouf, pouf, pouf, la petite Pika prenait la direction de la chambre de … Taratating : Lilou ! Zéphir explosait en sanglot comme un goret blessé : « BHHHHHeuuuuuuuu !!!!! Pika , elle m'aime paaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaas !!!!!!!!!!! Bheeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuuuu !!!! »

 

Malgré ma rudesse, il me reste un bout de cœur pas complètement pourri par le monde des grands. Du coup, je sortais le matelas du lit de Zeph' et le déposait dans la chambre de sa sœur.

 

C'est exactement à ce moment que Pika décidait d'aller dans la chambre de Zéph'. Lilou explosait en sanglot comme un goret blessé : « BHHHHHeuuuuuuuu !!!!! Pika , elle m'aime paaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaas !!!!!!!!!!! Bheeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuuuu !!!! ».

 

C'est dans un grand soupir que je prenais le matelas de Lilou pour le cloquer chez Zéph'.

 

Enfin, ça semblait se stabiliser 10 minutes, jusqu'à ce que le chat décide de … s'en aller (c'est un chat quoi). Un cœur de nains enchaînait en canon : « BHHHHHeuuuuuuuu !!!!! Pika , elle m'aime paaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaas !!!!!!!!!!! Bheeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuuuu !!!! ».

 

Pour survivre, je décidais de me crever les oreilles … Et depuis ça va bien mieux.

 

* Je sais, ça fait mille ans que je n'ai pas écrit mais ainsi va la vie …

** se tirer dans le pied, quoi !

*** On commence à avoir du métier !

**** C'est son nom.

Partager cet article

Repost 0

commentaires