Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 09:54

 

Dimanche, pour certains, c'est la dépression … C'est la fin du week-end, la fin de la fête, la fin de la liberté … La gueule est de bois. La langue est chargée. La mine est blafarde, … Tous ça sent le suicide à la cuillère à melon, avec introduction de l’ustensile par un endroit qu'il est pas facile de voir tout seul …

 

Pour moi, c'est totalement l'inverse … Je viens de passer deux jours à faire le maton (« touche pas à ça ! », « lâche cette bombe à eau quand tu rentres dans la chambre de ta sœur ! »), la bonniche (« a' pas fait exprès … On jouait avec mon doudou à faire la piscine dans les toilettes »), le médiateur (« lâche ce couteau ! »), … Et le dimanche, soir c'est fini ! Vive le sommeil ! Vive l'école !

 

Ce dimanche, passé les 20h78, nous nous étions montés, ma douce et moi, dans le bouge qui nous sert de chambre, pour nous faire une soirée série, tout le matoss' qui va bien : Pc, thés, galops et cagoule à fermeture éclair …

 

Ça dexterisait comme des malades depuis deux bonnes heures, à base surins, d'hectolitres de sang et de sœur qu'est en fait la femme du cousin de sa mère, quand une crise de boulimie vint me percuter le cortex et l'estomac … Malgré l'intensité du besoin, la tension scénaristique était à son comble.

 

Qu'à cela ne tienne ! Tel un guépard, je me redressais sur le lit et tapais sèchement la barre espace de mon Pc : pause. J'informais ma belle de ma volonté. Elle en profitait pour me commander un thé … En cinq minutes ça se jouait …

 

Arrivé dans la cuisine, je lançais la bouilloire et préparais nos deux boissons. Comme un fédéral en quête de coke chez un suspect, je profitais de l'attente pour chercher de la nourriture … Pâté ? … Bof … Gâteau ? … Bof … lasagne ? … Bof … Bof, bof et rebof …

 

Vérifiant, la température de l'eau, je découvrais une grappe de raison posée négligemment dans la corbeille à fruits … Tiens ? L'a l'air sympa … J'en détachais un grain … Glups … Tiens ? L'est vachement bon … Alors glups, glups, reglups et surglups …

 

En l'espace de 2 secondes, je m'enfilais un dizaine de boulettes … D'un coup, je subissais les premières conséquences de Fukushima. L'afflux massif de sucre radioactif – si si j'en suis sûr – me brûlait la glotte ! Je la sentais se dissoudre dans ma gorge ! Cherchant à rafraîchir tout ça, j'inspirais des litres d'air ...

 

Malheureusement, je n'avais pas complètement vidé ma bouche … Le mach 3 sous mon palais emportait tout sur son passage … Notamment la peau du dit raison, qui trouvait très rigolo de venir se coller sur ma glotte déjà en fusion ….

 

« A pu d'air ! … A peux pu respirer ! ... ». Les deux mains sur la gorge, je partais dans un quinte de toux. On m'aurait cru posséder, en train de me faire marabouter dans une église évangéliste … Je me roulais par terre … Je bleuissais …. HELP ! …. HELP ! …

 

Dans un moment de lucidité et entre deux toux, je parvenais à me racler la gorge … RRRRRRRHHHH … Reuk peuh* … Victoire ! … La peau noire mi translucide venait de s'écraser sur le sol de la cuisine.

 

Allongé par terre, je reprenais vie … Ma glotte respirait et défusinnait … Au bout de cinq minutes, je décidais de ramper jusqu'à la chambre, histoire de me faire plaindre …J'atteignais la dernière marche de l'escalier donnant dans ma chambre à 23h00 … Livide et tremblant.

 

Comme seul soutien, je n’obtins qu'un rire goguenard … Vive la solidarité en couple ...

 

* cri du crachat  

Partager cet article

Repost 0

commentaires