Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 12:32

 

Durant le mois de juin, le mariage de Zozo* est venu rompre notre quotidien à la température exponentielle. Comme le veut la tradition, à quelques potes, nous nous occupions de l'organisation de l'enterrement de vie de garçon.

 

Mais je vous préviens tout de suite, c'est là que la tradition s'arrête complètement immédiatement dans l'instant !

Pas de gonzesse à poile qui se frotte sur le futur-marié dans une langueur vulgaire !

Pas de gages débilo-crétins qui oblige le pauvre homme à se ridiculiser en public !

Pas de tenues fluorescente avec des guêpières ou des body panthère !

 

Ha non ! La maison ne tolère pas ce genre de choses !

 

Nous avons ambiancé un truc plus friendly, plus chaleureux … Et je dis bien chaleureux, pas hystérique …

Nous avions trouvé une salle, ses meilleurs potes, du gros son, un barbuq', à boire … Tranquille …

 

Sur le coup des trois heures du mat', nous sortions prendre l'air devant la porte d'entrée de la salle. Elle donnait sur le grand escalier qui mène à la Plaine, sur l'une des plates-formes entre une série de marches. Nous commencions à être une dizaine à beugler avec le ragga qui crachait derrière nous.

 

Soudain, l'un d'entre nous fit remarquer que deux personnes en costume de la maréchaussée venaient vers nous. On intimait donc à Joël de ranger le pet' qu'il était en train de rouler.

 

Ils avaient l’œil agacé du samedi soir festif et de la mission au milieu des escaliers. L'un d'eux se tournait vers moi, un brin méprisant : « On a eu des plaintes pour le bruit ... C'est vous le responsable ? »

 

Je sifflais un ricanement aigu : « Ha non ! C'est pas moi, le responsable … Si y'a bien un truc que je suis pas, … c'est responsable … On me le reproche assez ... ».

 

Encore plus agacé, il continuait à chercher parmi les convives … Quand enfin, il le trouvait. Un brouhaha explosait derrière nous.

Nous retrouvions Joël, en train de se prendre la tête avec l'autre flic. Le sujet semblait être l'attitude de non respect des policiers vis à vis des personnes de type joëlal. Ça braillait .. ça menaçait … ça se tendait dans l’hilarité générale.

 

Willy se tournait vers son voisin de trottoir : « Nan mais, j'regarde moi ces putes …

Le flic : « pardon Monsieur ! ... »

Willy : « C'est pas à vous que je parle Monsieur ... »

Le flic : « Ouais … Ben, si vous voulez pas que j'entende, parlez moins fort ! ... ».

Re-hilarité générale …

 

Puis d'un coup ça se tendait, on entendait un des deux flics dire à Joël : « Bon, y'en à marre … On vous embarque ! ».

 

D'un bond, telle une gazelle gabonaise, il sautait sur ses jambes et courrait se réfugier à l’intérieur de la salle, sur le pas de la porte ouverte.

À peine retourné, ils faisait un bras d'honneur à l'adresse des deux flics : « Z'êtes baisers ! … C'est un lieu privé. Vous avez pas le droit de rentrer ! … Tu veux qu'j'te dise le pire ? … Si tu rentres, j'ai même le droit de te mettre un coup de boule ! ... »

Les deux forces de l'ordre étaient outrées, le brouhaha repris de plus belle avec force de gesticulation.

Puis d'un coup, comme deux racailles vexées, ils partaient en disant que, si ils devaient revenir, ils le feraient avec des pote à eux … Alors, « baissez le son ! ».

 

On les laissait partir, goguenards. On ricane encore ...

 

 

* un pote

Partager cet article

Repost 0

commentaires

CATHERINE 23/07/2013 00:16


je ne gère décidement plus grand chose sur ces nouveaux sites...Pourquoi BIETRY au lieu de CIRCE ???...............je vais réfléchir...un jour ou une nuit !!!...BYE

Fred 10/08/2013 14:26



alors ... t'as trouvé ?



BIETRY 23/07/2013 00:09


Passage régulier pour prendre des nouvelles de la petite famille de FRED........et de FRED...!!!


Je ne suis pas déçue de lire vos pérégrinations, et ravie de savoir tout le monde au "taquet"...


Ne change surtout pas ta façon d'écrire : elle me régale ...(égoiste  CATH : tu ne penses qu'à toi !)


Amitiés Normandes.....CATH

Fred 10/08/2013 14:26



merci ... bizzzzzzzz