Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 19:42

 

Ce mardi fût un mardi de labeur intense : j'avais cours ! … Cependant, j'avais décidé d'aborder la journée comme une dynamo qui aurai choisi de ne produire que du courant positif.

 

Quel plaisir nourrissant que de jouer au jardinier du savoir ! Partant d'une graine grossière à la culture multimédia médiocre, j'arrivais à de jolie graphiste multimédia – de taille raisonnable. Bon faut encore élaguer deux trois trucs, m'enfin ...

Il aura fallu que je les arrose au concentré de rigueur et d'enculage de mouche et à la vanne bien lourdingue.

 

Arrivant en fin de cession, je commençais à voir le résultat … C'est rigolo ...

 

Et aujourd'hui, je prenais un soin extrême à tout positiver pour le soir … Genre, un peu le mec super cool qui rentre dans sa famille complètement galvanisé par son taff … Je sais, ça fait un peu trop, mais c'était quand même un peu ce style là …

 

Sur le coup des 17h47, je rentrais à la maison. Encore avec la casquette, la veste et le keuss, les deux femmes de la maison me sautaient dessus la porte à peine ouverte.

 

Charline hurlait : « Occupes toi d'eux ! … J'en peux plus … C'est la merde au taff. Depuis 16h00 j'ai arrêté !… Vas-y ! Vas-y ! Vas-y ! Vas-y ! Vas-y ! Vas-y ! !!!! »

En même temps Lilou hurlait : « Papa ! ! Dis, tu me mets Hello Kitty ! Dis Papa, S't'euplé ! Papa ! ! Dis, tu me mets Hello Kitty ! Dis Papa, S't'euplé ! Papa ! ! Dis, tu me mets Hello Kitty ! Dis Papa, S't'euplé ! »

 

Je giclais vite fait, mon sac et ma veste, et prenais la petite par le bras. Charline partait vers le plan de travail se rouler une clope. Elle maugréait et vociférait toute seule … L'avait pas l'air commode …

 

La petite accrochée au dos, je partais chercher mon ordi portable. « Papa ! ! Dis, tu me mets Hello Kitty ! Dis Papa, S't'euplé ! ».

Une fois armé de mon Pc et de Lilou, toujours sur le dos, je filait dans la véranda installer tout ce p'tit monde.

 

À peine avais-je posé une adidas sur le sol de la dîtes véranda que je voyais le regard noir de ma femme, y fumant sa clope ...  « Oups … Bon, ben c'est pas grave … On va aller ailleurs ... ». Repli stratégique dans la cuisine … Pendant que j'essayais d’insérer la prise, un grondement ce fit entendre : « Non ! Pas là ! … Je fini ma journée dans la cuisine ! …

  • Oups … Bon, ben c'est pas grave … On va attendre ... 

 

Au bout de cinq minutes, j'installais la petite … Ouf.

 

De retour dans la cuisine – peut être avais-je le rêve fou de tenter de communiquer avec avec ma douce malgré l'état dans lequel elle se trouvait – je me tournais vers Charline. Je n'eut le temps de faire plus. Un cri horrible retentissait dans toute la maison, entre le porc et l'alien … Flippant !

 

Zéphir arrivait immédiatement derrière, en larme : « Pika, elle a voulu m'escalader et pis ch'uis en shirt !!!! Bheuuuu !!!!!!!! ça fait mal !!!! ».

 

Mais c'est une mission pour super papa-psychologue-ambulancier-man !

Donc après, 10 minutes de discussion pour qu'il n'égorge pas le chat et arrête de pleurer, tout rentrait dans l'ordre …

 

Je me levais donc du canapé. C'est le moment ou le chat de merde se décidait à m'escalader toutes griffes dehors … ça pique et pis c'est pas juste, parce que sans moi, mon fils y t'aurait pété ta gueule de chat …

 

Malgré ma bonne volonté, je laissais échappé un léger cri de douleur : « Aïe ... ». Mon fils m’explosait de rire à la tronche, sans plus de compassion qu'une endive …

 

 

à l'heure ou je vous écrit, mon pactage est fait. Je pars sur le prochain Marseille-Kaboul … Ce sera pas pire ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires